Quand on est une future maman, ses priorités changent; tout d’abord prendre soin de son corps afin de protéger bébé de tous les risques extérieurs qui pourraient affecter son état de santé. Bien sûr, votre bébé est encore bien protégé dans son petit cocon qui préserve de la plupart des agressions extérieures. Mais certains agents polluants inhalés par la maman pourraient bien arriver jusqu’à lui.

 

Parmi ces agents polluants ; le monoxyde de carbone, le benzène, le dioxyde d’azote, etc, qui ont un effet néfaste sur le système respiratoire, cérébral et cardiaque. L’exposition des futures mamans représenterait un danger plus ou moins direct pour le fœtus. Certaines études parlent de troubles pulmonaires et/ou cardiovasculaires, une diminution du poids du bébé ainsi que de son périmètre crânien à la naissance. Des effets qui seraient visibles dès le second trimestre de la grossesse.

 

Pour autant faut-il rester enfermée chez soi pendant 9 mois ?

Inutile d’être alarmiste ou paranoïaque : prenez quelques précautions et tout ira bien.

 

         Quelques conseils à appliquer sont toujours de bon augure pour préserver au maximum la santé de maman et de bébé (surtout pour les futures mamans qui habitent en ville) :

Soyez à l’affût des avertissements émis par les autorités de santé publique et évitez de sortir lors des pics de pollution

En cas de grosse chaleur et de pic de pollution, fermez les portes, les fenêtres, les volets et n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement

Favorisez les balades en tout début de matinée et de soirée

Privilégiez les espaces verts aux zones commerciales, grands axes routiers, etc

Évitez de sortir quand il y a du brouillard, les microscopiques gouttelettes sont chargées en agents polluants et sont très facilement inhalées

Évitez l’exercice physique en extérieur dans les zones polluées

N’hésitez pas à porter un masque et des gants jetables si vous manipulez des produits ménagers, chimiques, potentiellement toxiques

Renforcez vos défenses immunitaires avec une alimentation saine et équilibrée (d’après certaines recherches, la consommation d’antioxydants pourrait contribuer à se protéger de la pollution)

Surveillez d’éventuels symptômes (picotements dans la gorge, aux yeux, difficultés à respirer, asthme, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *