L’évolution de nos modes de vie fait que nous passons plus de  80% de notre temps en intérieur que ce soit au sein de notre habitation, au travail, dans les transports ou pour nos activités de loisirs. Il faut savoir que l’air intérieur est 8 à 10 fois plus qu’en intérieur.

Nous sommes exposés quotidiennement à des sources d’allergènes (acariens, animaux de compagnie, humidité/moisissures…) ainsi qu’à des polluants liés à l’occupation du logement (tabac, fumée de cheminée…), à l’utilisation de produits chimiques (produits d’entretien, mobilier, parfums d’intérieur, peintures…) ou encore à la pollution extérieure (particules de diesel…) qui se faufile au sein de nos habitations.
L’air intérieur que nous respirons impacte directement notre santé.

Afin de prévenir et d’identifier les sources de pollution de l’air présentes dans les bâtiments, de nouveaux métiers apparaissent notamment le métier de Conseiller médical en environnement intérieur. Le CMEI réalise un audit de l’environnement intérieur, enquête, réalise les prélèvements et donne les conseils de mise en œuvre d’éviction des allergènes et sources de pollution présentes dans votre bâtiment.

Qu’est-ce qu’un Conseiller médical en environnement intérieur (CMEI) ?

Le CMEI identifie les sources de pollution de l’air présentes dans les bâtiments.Les CMEI aident les médecins à la fois dans le diagnostic et le traitement des maladies respiratoires et allergiques liées à une mauvaise qualité de l’air intérieur.
En collaboration avec les médecins, il tient compte de l’impact de la qualité de l’air intérieur (au domicile ou sur les lieux de travail) sur les symptômes ressentis. Suite à un audit, il va proposer des mesures pour agir sur les sources d’allergènes et de polluants et vous offrir ainsi une meilleure qualité d’air.

Le conseiller médical en environnement intérieur (CMEI) intervient au domicile des particuliers suite à une prescription médicale d’un allergologue, pneumologue, pédiatre, médecin généraliste…

Quels sont les éléments mesurés lors de l’audit en qualité de l’air intérieur ?

Les principales vérifications lors de l’enquête du CMEI :

L’environnement Les polluants biologiques Les polluants chimiques L’occupation du logement
– Situation géographique et sources de pollution extérieures

– Revêtements des murs et du sol

– Type de chauffage, traces d’humidités, ventilation

– Particules en suspension, poussières

– Présence d’animaux domestiques ou de plantes

 

– Présence d’insectes nuisibles tels que les acariens

 

– Tabac

 

– Produits d’entretien

 

– Colles et particules fines liées au mobilier

– Mesure des paramètres de confort (température, humidité relative, confinement)

 

– Pratiques d’aération

 

– Activités des occupants et entretien

 

 

Pourquoi faire appel à un CMEI ?

L’audit en qualité de l’air intérieur permet à toute personne souffrant de pathologies allergiques (acariens, moisissures, animaux…), respiratoires chroniques (asthme, BPCO, mucoviscidose…) ou d’infections respiratoires d’améliorer son état de santé en respirant mieux au quotidien.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous rendre directement sur le site http://www.cmei-france.fr ou à en parler à votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *